Tchernobyl

Lorsque le 26 avril 1986, le réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl en Ukraine explose, l'humanité connaît la plus grave catastrophe nucléaire civile jamais enregistrée dans le monde. Les incidences à long terme de l'accident de Tchernobyl sur la santé des populations et sur l'environnement font aujourd'hui l'objet d'études.

Les circonstances de l'accident

Ce jour-là, le personnel de la centrale effectue des essais mal préparés. Au cours de l'un d'eux, les réactions nucléaires s'emballent, le coeur se met à chauffer anormalement sans que le disposituif de refroidissement ne fonctionne, ni qu'aucun système de sécurité ne donne l'alarme. Et pour cause, ils ont été désactivés. En quelques secondes, toute l'eau du réacteur est vaporisée, faisant monter la pression jusqu'à faire sauter le toit du réacteur, une dalle de béton de 2 000 tonnes ! Une 2nde explosion, due probablement à de l'hydrogène, se produit alors. En l'absence d'une enceinte de confinement, elle libère dans l'environnement les débris radioactifs du coeur dont des composés très volatiles. L'accident majeur de Tchernobyl vient d'avoir lieu: il est de niveau 7. Un incendie se propage et des 100aines de tonnes de graphite (corps constitué uniquement de carbone) continuent à se consumer pendant 10 jours.

Une stratégie du silence

Sitôt l'accident connu, les autorités soviétiques interrompent les communications téléphoniques afin d'éviter que la nouvelle ne s'ébruite, se privant ainsi d'une aide occidentale qui aurait pourtant été précieuse. Des militaires et des pompiers sont mobilisés pour intervenir sur le site sans qu'aucune information ne soit fournie à ces "liquidateurs" qui ne disposent d'aucune protection, pas même d'une tenue étanche, ni d'un masque à gaz.

Aucune consigne n'est donnée aux populations locales pour leur éviter d'être trop fortement contaminées, ne serait-ce que le simple conseil de rester chez soi. Cette suite d'erreurs assassines est à l'origine d'une contamination plus importante des personnels et des personnels environnantes. 2 jours après l'accident, des centrales nucléaires suédoises, ayant mesuré un taux anormal de radioactivité atmosphérique, donnent l'alerte, obligent les autorités soviétiques à aovuer l'existence d'un accident dans une de leurs centrales.

Les travaux réalisés

Le lendement de l'accident, des populations sont évacuées, une zone d'exclusion de 30 km de diamètre instaurée et des travaux de décontamination entrepris. En tout hâte, un sarcophage en béton est construit autour du réacteur pour tenter de l'isoler. Environ 10 tonnes de combustibles irrasdiés sont rassemblés et couverts de béton et de terre, afin de limiter dans l'immédiat les risques d'irradiation du personnel de la centrale. Les conditions dans lesquelles ces travaux sont effectués ne satisfont à aucune des normes en vigueur pour le stockage des combustibles irradiés des centrales.

Et pourtant, depuis lors, rien n'a changé sur le site de Tchernobyl...

Une météo peu favorable

Suite à cette explosion, a une grande quantité de substances radioactives a été disséminée dans l'atmosphère. La région proche de Tchernobyl a été contaminée ainsi que des provinces plus lointaines, notamment en Biélorussie, en raison des pluies qui ont fait retomber au sol les matières radioactives. Ces rejets ont duré 10 jours durant lesquels des vents ont favorisé leur dispersion sur presque toute l'Europe et jusqu'au Japon, contrairement aux affirmations officielles des autorités françaises de l'époque. Environ 200 000 personnes des alentours ont dû êrtre évacuées dans les mois qui suivirent. La toxicité de ce nuage radioactif provenait surtout de l'iode 131, qui se fixe sur la glande thyroïde des personnes contaminées, et du césium 137, qui contamine les sols et que l'on retrouve ensutie dans toute la chaîne alimentaire (plantes, viande, eau...).

Les conséquences sur la santé

Cette catastrophe a fait directement 31 morts, 3 lors de l'accident et 28 autres au cours des 3 mois suivants. Les "liquidateurs" (militaires et pompiers) auant pris part aux interventions d'urgence après l'accident, les populations évacuées et celles vivant depuis lors dans les zones les plus fortement contaminées, comme la Biélorussie, la Russie et l'Ukraine, sont aujourd'hui très affectés. Les effets les plus visibles sont un accroissement des cancers de la thyroïde chez les enfants, une multiplication des patholigies liées au stress dû à l'accident et à la crainte de la contamination et de ses conséquences. Ces effets psychologiques représentent actuellement l'un des problèmes majeurs de santé publique pour ces populations. Le chiffre de 4 300 décès directement imputables à cette catastrophe a été mentionné par les autorités ukrainiennes en printemps 1996. Ce chiffre ne pourra que s'alourdir dans les années à venir.

Le bilan sanitaire

Un véritable bilan sanitaire de cette catastrophe n'a pas encore pu établi à ce jour. il sera difficile à dresser car les études épidémiologiques ont commencé trop tard. Aujourd'hui, les quelque 650 000 "liquidateurs" sont dispersés dans l'ex-Urss et quasiment introuvables. Depuis la dissolution de l'Union soviétique, en décembre 1991, la qualité de vie des populations s'est beaucoup dégradée, venant encore compliquer ces études. Néanmoins, la France et l'Allemagne ont décidé, en avril 1996, la création à Kiev d'un centre international de recherche, financé par les 2 pays et chargé d'évaluer plus précisément les conséquences de cette catastrophe. pour les pays que le nuage radioactif a survolé mais dont la contamination a été beaucoup plus faible, il est clair qu'aucune éventuelle incidence ne pourra être détectée.

L'accident de Tchernobyl a eu comme conséquences immédiates la dissémination dans l'atmosphère de substances radioactives et le stockage improvisé sur place des combustibles irradiés du réacteur accidenté. L'accident de Tchernobyl a bouleversé la vie de 100aines de milliers de personnes et contaminé pour plusieurs 10aines d'années une région entière.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×