L'exposition aux rayonnements

Qu'ils soient d'origine naturelle ou artificielle, les rayonnements ont tous le même effet sur la matière et cette action est très nocive pour les tissus vivants.

Les modes d'exposition aux rayonnements

Il existe 2 modes d'exposition aux rayonnements, l'irradiation et la contamination.

On parle d'irradiation quand la source du rayonnement est située à l'extérieur de l'organisme. L'irradiation diminue quand on s'éloigne de la source et cesse dès que l'on n'est plus sur le trajet du rayonnement.

Mais quand les particules radioactives ont pénétré dans un organisme, par inhalation, ingestion ou blessure de la peau, on dit qu'il y a contamination. Être contaminé est très dangereux car l'organisme ne peut plus se protéger des rayonnements émis par les radionucléides. Il continue à être irradié, tant que la substance n'a pas été éliminée par voie naturelle et/ou décroissance radioactive.

La nocivité relative des rayonnements

Les rayonnements déposent leur énergie dans la matière qu'ils irradient. Cette énergie reçue est appelée la dose absorbée. Mais, à énergie égale, les rayonnements n'ont pas tous la même nocivité pour les tissus vivants. En multipliant la dose absorbée par un élément qui tient compte de la nocivité du rayonnement, on obtient une mesure de l'effet biologique des rayonnements.

L'effet ionisant des rayonnements

La plupart des rayonnements ne rendent pas la matière radioactive. Seuls les rayonnements gamma de forte énergie et les neutrons le peuvent. En revanche, presque tous sont ionisants, c'est-à-dire capables d'arracher des électrons à la matière. Cette interaction perturbe le fonctionnement cellulaire des tissus vivants, provoquant des troubles biolofgiques aux conséquences variables. Ces effets sont fonction de la nature des rayonnements, de la puissance des doses reçues, du temps d'exposition et de l'organe irradié.

Les effets biologiques des rayonnements

Une forte irradiation par des rayonnements ionisants provoque des effets immédiats: des modifications de la formule sanguine puis des troubles du système digestif, et parfois même la mort del a personne irradiée. Quand les doses reçues sont faibles, des effets plus tardifs peuvent également se produire tels que des cancers ou des mutations génétiques. Ils sont encore peu connus et il est difficile d'en prédire l'apparition mais le risque augmente avec la dose reçue. Tous ces effets sont analysés par l'expérimentation sur des molécules ou des organismes vivants et par l'épidémiologie, qui consiste à étudier des populations irradiées comme celles vivant au voisinage de Tchernobyl.

Les rayonnements sont dangereux pour l'homme. Leur effet dépend de la durée de l'exposition, de la nature du rayonnement auquel on est exposé, de la dose reçue et de l'organe irradié.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site