Les années de guerre

Pendant la 2nde Guerre mondiale, une véritable course à l'énergie nucléaire s'engage entre divers laboratoires, unis cependant face à la crainte de voir l'Allemagne nazie devancer les Alliés.

Les 1ers pas

En 1939, les expériences de laboratoire se succèdent à un rythme accéléré. Seules 2 équipes disposent des moyens nécessaires à l'exploiration de la fission de l'uranium et de son potentiel énergétique: celle de Frédéric Joliot-Curie (1900-1958) au Collège de France et celle du physicien iralien Enrico Fermi (1901-1954) à l'université de Columbia à New York. Très vite, l'équipe française déduit de ses expérieces que la fission d'un noyau d'uranium sds'accompagne de la libération d'un nombre suffisant de neutrons pour amorcer une réaction en chaîne, et qu'elle s'accomplit d'autant mieux que les neutrons sont ralentis. Ces premiers résultats laissent entrevoir des conséquences inoïes : une nouvellle source d'énergie pour les besoins quotidiens et pour l'élaboration d'une bombe très puissante. Dès le mois de mai 1939, 3 brevets secrets sont déposés qui anticipent le futur concept des réacteurs nucléaires et celui de la bombe atomique. 

La dispersion de l'équipe française

L'eau lourde, une eau dans laquelle l'hydrogène a été remplacé par du deutérium, se révèle être un excellent ralentisseur de neutrons. Face au risque de voir Hitler et l'Allemagne nazie posséder l'arme nouvelle, l'équipe française fait acheter en Norvège le seul stock d'eau lourde disponible au monde, qu'elle fait convoyer par les services secrets jusqu'à Paris. Un mois plus tard, la Norvège est envahie. l'arrivée en France des troupes allemandes oblige les collaborateurs de Frédéric Joliot-Curie à Gagner, avec cette eau lourde, la Grande-Bretagne. mais la guerre ne leur permet pas de développer leurs recherches, et ils rejoignent le Canada d'où ils espèrent collaborer avec les Etats-Unis. A la fin de l'année 1941, les Etats-Unis décident de déployer tous leurs efforts en vue de l'obtention de la bombe : c'est le projet Manhattan.

Le projet Manhattan

D'énormes moyens sont mis en oeuvre. Tous les hommes de talent sont mobilisés sous la direction conjointe du général Groves et du physicien Julius Robert Oppenheimer (1904-1967). Le 1er réacteur, construit par Enrico Fermi, entre en fonctionnement le 2 décembre 1942 à Chicago. C'est le début de l'ère nucléaire. Les Etats-Unis interrompent alors toute collaboration avec les Alliés. De nombreux procédés d'extraction de l'uranium sont testés. D'autres réacteurs visant à produire du plutonium sont construits. Au mois de juillet 1944, 3 bombes sont disponibles, une à l'uranium et 2 autres au plutonium. 2 sont lâchées, l'une Hiroshima le 6 août 1945 et une autre sur Nagasaki 3 jours plus tard, faisant de très nombreuses victimes et mettant à la guerre.

En 1942, les équipes américaines démontrent qu'il est possible d'entretenir une réaction de fission en chaîne. En 1945, les 1res bombes atomiques détruisent Hiroshima et Nagasaki.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site